devis de traduction


Les différents domaines techniques de la traduction technique

La traduction technique est un secteur de spécialité qui existe depuis que le monde s'est ouvert aux échanges internationaux. Ainsi, toutes les entreprises qui souhaitent s'imposer dans d'autres pays doivent faire en sorte que le message qu'elles véhiculent puisse être compris par tous. Dans ce domaine on peut recenser près de 25 domaines ayant différents niveaux de technicité pour ne citer que la traduction médicale, la traduction juridique, la traduction informatique ou plus précisément la localisation, la traduction technique dans le domaine financier et économique, et la traduction de thèmes techniques (la notice d'utilisation d'un appareil).



Le cursus d'un traducteur technique

L'entreprise qui a besoin de faire traduire ses documents techniques doit avoir recours à un fournisseur de traduction technique. Il peut s'agir d'une agence de traduction technique ou d'un traducteur technique indépendant ou à la solde de l'agence. Ce dernier doit avoir suivi un cursus universitaire pour l'obtention d'un master professionnel spécialité traduction (un bac+5) ou dans une école de traduction, en parallèle, il suit une formation dans le domaine de spécialisation technique. Certains traducteurs sont arrivés dans la traduction suite à une reconversion. Ces derniers ont la chance d'avoir évolué dans le domaine de spécialité requis par l'entreprise et donc sont à même de faire des traductions techniques reflétant leurs maitrises linguistiques, mais aussi leur parfaite connaissance du secteur de spécialité recherché. Une entreprise ne doit choisir ses traducteurs qu'en fonction de leur compétence dans la mesure ou la traduction technique nécessite une grande précision. Le fournisseur de traduction ne doit commettre aucune erreur au risque de changer le sens du texte en entier. Cela peut faire courir un risque aux futurs utilisateurs s'ils ne comprennent pas bien le mode de fonction d'une machine en suivant une notice contenant des erreurs.



Le glossaire technique, confidentialité, les atouts du fournisseur de traduction

Les erreurs peuvent être évitées en constituant un glossaire qui sera un support de travail pour toute traduction technique que le client commandera par la suite. Le glossaire est une garantie de la cohérence du texte traduit et en même temps une référence pour toutes les traductions à venir grace aux nouveaux termes qui s'y ajoutent au fur et à mesure. Un fournisseur de traduction se doit de respecter la terminologie technique, mais aussi le style du texte, qui généralement est une véritable marque de fabrique. La société de traduction devra donc s'assurer que lorsque la traduction technique est utilisée elle atteint bien les objectifs fixés. Dans le cas contraire, c'est au traducteur de revoir ou sont les points faibles de ladite traduction qui doivent être renforcés. La traduction technique met le traducteur en contact avec des documents contenant des informations très confidentielles qui ne doivent être divulguées que par l'entreprise elle-même au moment de la présentation publique d'un produit ou de sa commercialisation. Le traducteur ou l'agence fournisseur de traduction sont soumis à une obligation de discrétion. Il ne s'agit pas seulement d'un accord verbal, les enjeux étant trop importants, les deux parties en présence signent un contrat de confidentialité surtout pour les documents à haute teneur confidentielle.